ONFI s’implante en Côte d’Ivoire pour la réalisation de l’inventaire forestier et faunique national

Photo: G. Kouakou, ONF-CI

Il n’y avait pas eu d’inventaire de cette envergure depuis 1978 en Côte d’Ivoire. Face aux enjeux de déforestation et de dégradation des forêts qui menacent la biodiversité du pays, le Ministère des Eaux et Forêts de la Côte d’Ivoire démarre cette année l’inventaire forestier et faunique national (IFFN) de ses ressources.

Sur une durée de 2 ans, les équipes d’ONF Côte d’Ivoire, de l’IGN et IGN-FI vont travailler en étroite collaboration les opérateurs ivoiriens de la Société de Développement des Forêts (SODEFOR), l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) et l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR).

Pour cette occasion, ONFI s’est implantée de façon durable dans le pays avec la création d’une succursale, ONF Côte d’Ivoire, et la mobilisation de personnels internationaux et nationaux. Après le Brésil, le Gabon, la Colombie et le Cameroun (jusqu’à 2018), ONF Côte d’Ivoire est la cinquième implantation dans un pays d’intervention d’ONF International. Grâce à son équipe d’Abidjan et la mobilisation ponctuelle de ses experts, ONFI espère aider le pays à relever les enjeux environnementaux et climatiques auxquels il est confronté. A commencer par l’IFFN, dont l’analyse des résultats permettra à l’Etat ivoirien de se doter d’une stratégie nationale de protection et de gestion des ressources.