La collecte des données

Les données collectées lors des prélèvements vont être contrôlées et enregistrées dans des bases de données.

Cette collecte minutieuse effectuée par des opérateurs techniques officiellement mandatés, va permettre de rassembler des informations sur :

  • la surface forestière et son évolution
  • le volume de bois vivant sur pied
  • les prélèvements de bois issus de l’analyse de l’analyse des pratiques villageoises (chasse, cueillettes, coupe et utilisation du bois…)
  • les statistiques par région
  • les écosystèmes forestiers en fonction par exempe de l’occupation humaine, et des comportements des populations.
  • Les sols
  • La faune
  • La flore

Ces informations prises sur le terrain, sont collectées sur des tablettes.

La phase d’inventaire à proprement parler est prévue pour s’étaler sur une période allant de 12 à 18 mois. Elle débutera au mois de Septembre 2019.

A cette occasion, des parcelles dans 30 départements seront visitées par les opérateurs techniques de l’IFFN.

 

L’analyse des données ainsi collectées permettra à la Côte d’Ivoire de disposer de données actualisées et fiables sur ses ressources forestières et fauniques et d’adapter sa prise de décision aux réalités rencontrées sur le terrain.

Désireux de préserver et d’exploiter durablement leurs ressources, plusieurs pays d’Afrique ont déjà réalisé des inventaires similaires, comme le Burkina Faso en 2011  ou encore le Mali en 2006.

En savoir plus sur la phase d’inventaire