ONF International en charge du Secrétariat de l’Initiative régionale Kiwa en Océanie, pour mettre en œuvre des solutions fondées sur la nature et renforcer la résilience des écosystèmes et des populations au changement climatique

 

Qu’est-ce que l’Initiative Kiwa ?
Région parmi les plus vulnérables au changement climatique, l’océan Pacifique présente une biodiversité terrestre et marine exceptionnelle qui fournit des services inestimables aux communautés et aux économies insulaires. Les États et territoires du Pacifique sont pourtant dotés de faibles moyens pour faire face à ces défis alors que leurs modes de vie traditionnels en dépendent.

Le nom de Kiwa évoque plusieurs divinités dans les mythologies polynésiennes et de certaines tribus maoris. À la fois gardien de l’océan, ainsi que déesse des nacres et des crustacés, Kiwa incarne le symbole de la protection des océans et de la biodiversité.

Fruit d’une dynamique franco-européenne, l’Initiative régionale Kiwa mutualise l’action des partenaires financiers régionaux et internationaux et favorise la coopération régionale. Elle répond au besoin de faciliter l’accès des pays et territoires insulaires du Pacifique aux financements verts, dédiés à la mise en œuvre de solutions fondées sur la nature (SFN) qui permettent l’adaptation au changement climatique et de contribuer à la conservation de la biodiversité.

Annoncée par le président de la République française lors du « One Planet Summit » de 2017 et lancée en mars 2020, l’Initiative représente aujourd’hui 35 millions d’euros en subventions, soit 4,2 milliards F CFP.
Kiwa fédère pour la première fois l’Australie (0,65 millions d’euros soit 78 millions XPF), le Canada (6,8 millions d’euros, soit 815 millions XPF), la France (13 millions d’euros soit 1,5 milliards XPF), la Nouvelle-Zélande (0,65 million d’euros, soit 78 millions XPF) et l’Union européenne (13.9 millions d’euros, soit 1,6 milliard XPF).

Les projets soutenus par l’Initiative Kiwa s’articuleront autour des solutions fondées sur la nature pour l’adaptation au changement climatique et permettront de mettre en place des actions concrètes en matière de conservation de la biodiversité, de renforcement de la résilience de la nature et des communautés aux effets du changement climatique, de réduction des inégalités sociales, de sécurité alimentaire et d’égalité des sexes.

L’ambition de l’AFD est de parvenir à faire de l’Initiative Kiwa, un levier pour toutes les communautés des îles du Pacifique, et ce, en promouvant le partenariat et la coordination pour devenir le principal dispositif de financement des solutions fondées sur la nature à l’échelle régionale.

Le rôle crucial du Secrétariat géré par ONF International
ONF International a été sélectionné en tant qu’Unité de Gestion de Projet pour la mise en œuvre du Secrétariat de l’Initiative Kiwa. Il s’agit d’une prestation externe pilotée par l’AFD en maîtrise d’ouvrage directe, et ce, pour au moins les 5 prochaines années.
Basés à la Direction Régionale Océan Pacifique de l’AFD à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, 3 experts d’ONF International auront pour mission l’appui technique, logistique, administratif et financier de l’AFD pour la gestion de l’Initiative Kiwa.
Le Secrétariat accompagne les porteurs de projets régionaux dans les phases d’élaboration et participe à leurs suivis, évaluations et valorisation.

Les partenaires régionaux
L’Initiative Kiwa associe comme partenaires clés la Communauté du Pacifique (CPS) et le Programme Régional Océanien de l’Environnement (PROE), principales organisations intergouvernementales scientifiques et techniques de la région, afin d’appuyer les potentiels bénéficiaires de l’Initiative dans le montage de projets.
Elle s’attache à travailler à l’échelon local avec des appels à projets gérés par l’Union Internationale pour la Conservation de Nature (UICN) dans 18 États et territoires insulaires du Pacifique, ainsi qu’à l’échelon régional à travers un guichet dédié aux projets régionaux et coordonné par le Secrétariat de l’Initiative.

L’Initiative Kiwa, une innovation à plus d’un titre

  • L’Initiative incarne la volonté commune de cinq partenaires internationaux, pour le moment, de mutualiser leurs efforts pour appuyer les États et territoires insulaires du Pacifique en réponse à un défi commun. Elle offre à travers sa gouvernance un espace de dialogue unique;
  • L’Initiative permet de soutenir des projets régionaux qui se déroulent à la fois dans des États insulaires et dans les territoires français du Pacifique;
  • L’Initiative participe à la mise en œuvre de la stratégie française dans le Pacifique.

Les composantes de l’Initiative
L’Initiative Kiwa accompagne des projets centrés sur les solutions fondées sur la nature (SFN) à travers trois dispositifs :

  • un guichet dédié aux projets régionaux supérieurs à 1,5 millions d’euros géré par le Secrétariat de l’Initiative Kiwa ;
  • un programme d’assistance technique délivré par la Communauté du Pacifique (CPS) et le Programme Régional Océanien pour l’Environnement (PROE) qui permet un appui aux porteurs de projets régionaux ;
  • des appels à projets pilotés par le bureau régional de l’UICN basé à Fidji avec des très petites subventions (25 à 50 000 euros soit 3 à 6 millions XPF), des petites subventions (50 à 100 000 euros soit 6 à 12 millions XPF) et des moyennes subventions (de 100 à 400 000 euros soit 12 à 48 millions XPF).

Périmètres géographiques
Tout territoire du Pacifique, État ou collectivité ultramarine, figurant sur la liste du Comité d’Aide au Développement (CAD) de l’OCDE à la date de signature de la convention de financement, est éligible aux financements de l’Initiative Kiwa. En raison des fonds octroyés par le Ministère français des Outre-mer, les trois collectivités ultramarines françaises (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna) sont également éligibles.
En 2020, 18 États et Territoires insulaires du Pacifique sont concernés, dont :
• 15 États et territoires figurant sur la liste CAD-OCDE : Fidji, Kiribati, États Fédérés de Micronésie, Îles Marshall, Îles Salomon, Nauru, Niue, Palau, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Tonga, Tuvalu, Vanuatu, Timor Leste, Tokelau ;
• 3 territoires ultramarins français : Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna

Pour en savoir plus sur l’Initiative Kiwa, vous pouvez consulter la brochure de présentation.