Elaboration et mise en œuvre du plan d’aménagement de la forêt de la collectivité de Saint-Pierre et Miquelon

Contexte

La Collectivité territoriale de St-Pierre-et-Miquelon, a décidé depuis 2015 d‘engager une démarche qui vise à garantir la conservation et la mise en valeur de son patrimoine forestier.

Propriétaire de la majorité des surfaces forestières implantées sur l’archipel (soit environ 3 000ha), la Collectivité a missionné ONFI depuis 2015 pour expertiser son patrimoine forestier. Cette expertise à pris la forme d’un inventaire forestier détaillé basé sur un protocole de 2000 placettes circulaires temporaires entre 2015 et 2017 suivis en 2018 d’une proposition d’aménagement sur dix ans (2018-2028).

Cette étude a pris en compte le contexte biophysique et forestier de l’archipel. L’inventaire forestier, est explicité, tant dans sa méthodologie qu’à travers les nombreux résultats obtenus ; et l’expertise est complétée d’une analyse basée sur la photo-interprétation du territoire, permettant une quantification et une spatialisation des surfaces boisées actuelles.

Le travail de terrain a été mené avec le soutien continu du personnel de Collectivité territoriale et en collaboration avec les institutions locales concernées, la DTAM, l’ONCFS, et la Fédération des chasseurs.

La forêt de l’archipel appartient au domaine floristique « Boréal nord-américain » avec une courte saison de végétation n’excédant pas plus de quatre à cinq mois. Les composantes climatiques, que sont les vents marins, et les températures, influencent de manière notoire sur sa croissance. Elle est la seule forêt Boréale sur le territoire national français ; et au-delà de son importance en tant que biome unique, elle a une grande valeur aux yeux de la population locale de l’archipel, qui se sent pleinement concernée par son avenir.

Les surfaces forestières de l’archipel, sont nommées localement, « bouillées », ou « boisés ». Elles ont fait l’objet depuis presque un siècle, de description, d’étude ponctuelle, de rapport. Toutefois, le seul cas concret d’inventaire de la ressource forestière semble être celui de Valiergue en 2003 (ONFI – Aménagement des bouillées), essentiellement porté par des observations oculaires. En conséquence, cette expertise, sous la forme d’un inventaire d’échantillonnage, est le premier de son genre sur l’archipel.

 

Contributions d’ONFI
  • Elaboration du protocole de l’inventaire et sa mise en œuvre (plus de 2 000 placettes temporaires mesuré entre 2015 et 2017)
  • Formation du personnel de la collectivité dans les techniques de l’inventaire forestier et l’écologie de la forêt Boréale
  • Proposition et rédaction de l’aménagement de vingt ans (2018-2028) basé sur les résultats de l’inventaire
  • Appui annuel avec la mise en œuvre technique de l’aménagement (2018-2028).

 

Résultats et impacts attendus
  • 3 000 ha de forêt Boréale aménagée
  • Amélioration des connaissances de l’écosystème et de l’écologie de la forêt Boréale
  • Renforcement des capacités et des compétences du personnel de la collectivité pour la gestion durable de leur patrimoine forestier
Quelques données clés

Pays : Saint-Pierre et Miquelon

Thématiques : Aménagement forestier

06/2015 – 06/2028

Partenaire(s) : ONF

Bailleur : Collectivité Territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon

 

Pour en savoir plus…

Référent ONFI : Steven Speed (steven.speed@onfinternational.com)